6 méfaits d’un sac à dos lourd en Trek

Qui d’entre nous n’est pas déjà parti en trek pour réaliser après une demi-heure de marche que son sac à dos est extrêmement lourd ? Qu’il va avoir du mal à garder le rythme avec un tel poids et que ça fait mal partout ?

 

Dans une telle situation, on commence à se demander s’il n’y pas quelque chose dont on pourrait se débarrasser. Cependant, c’est rarement le cas. Car, généralement, ce que nous portons dans notre sac nous a coûté de l’argent. En plus, à part l’eau et la nourriture, tout le reste ne peut pas être jeté dans la nature ! On se contente alors d’assumer notre erreur au prix de notre énergie, de notre santé et même de notre sécurité ! En effet, un sac lourd peut causer plusieurs méfaits :

 

1. Il nous ralentit et nous oblige à faire de plus en plus de pauses:

Ceci va nuire au rythme du groupe et créer des tensions. Le cas échéant, on devra se séparer du groupe et marcher seuls. Cela peut s’avérer très dangereux surtout quand on n’est pas expérimenté dans les treks en solo ! Un rythme lent va aussi nous obliger à arrêter notre trek à mi-chemin si on est limités dans le temps. Dans le cas contraire, on perdra beaucoup plus de temps pour le même trajet.

2. Il nuit à nos os :

Lorsqu’on fait un trek, la majorité des muscles entrent en jeu pour supporter le poids du sac et stabiliser le corps. Quand le sac est très lourd, les muscles fatiguent et les os prennent la relève. En conséquence, les articulations s’usent, les os font très mal et la colonne vertébrale en prend un sérieux coup ! Si les muscles peuvent récupérer avec du repos, les usures et les déformations des os ne guérissent jamais !

3. Il augmente notre risque de blessure :

Quand les muscles fatiguent et les os prennent la relève, la stabilité du corps diminue énormément ! Du coup, si le terrain est difficile, on risque de se blesser au niveau des ligaments : surtout les chevilles ! Une blessure au niveau des ligaments peut nous empêcher de bouger et nous forcer à nous arrêter et attendre les secours. Inutile de dire qu’une telle blessure est aussi extrêmement douloureuse. Elle peut aussi nécessiter de très longs repos allant à des années entières! Cela peut nécessiter même de la chirurgie et de la rééducation!

4. Il nous déshydrate et nous affame :

Plus le sac à dos est lourd et plus le corps dépense de l’énergie pour le porter. Le corps produit cette énergie grâce à des réactions chimiques particulières. Cependant, il n’est pas capable de transformer toute cette énergie « chimique » en énergie « mécanique » et la différence doit être dissipée sous forme de chaleur. En conséquence, le corps se réchauffe. Pour maintenir sa température, le corps dois transpirer pour dégager cette chaleur supplémentaire ce qui engendre d’importantes pertes d’eau. On se retrouve alors devant deux choix : Soit on compense l’eau perdue en buvant, soit on souffre de déshydratation, ce qui est extrêmement dangereux (fatigue, vertiges, troubles rénaux, voir même coma) ! De plus, plus votre corps aura besoin d’énergie, et plus vous aurez faim et plus vous devrez manger !

5. Il peut nous lâcher :

Les sacs à dos ont une limite de poids qui n’est jamais indiquée. Dépassez cette limite et votre sac à dos risque de vous lâcher en plein milieu de votre trek ! Si une telle chose se produisait, vous n’aurez d’autre choix que de tout arrêter et de laisser tout votre matériel sur place !

6. Ça gâche notre plaisir :

Il est évident que si on a trop mal et qu’on doit s’arrêter trop souvent, ou qu’on a trop faim ou trop soif, cela va gâcher notre plaisir et va transformer un agréable trek en un véritable enfer ! Quand on va trekker, le but est de profiter de la nature et de se ressourcer, pas de stresser et souffrir !

 

Enfin, il existe une dizaine d’erreurs à éviter en préparant son sac à dos de Trek afin qu’il ne soit pas trop lourd. Suivre ces règles peut vous sauver de tous ces méfaits et vous assurer un agréable trek. Au final, le but est de savourer votre trip et non pas de souffrir inutilement.


 OUTDOOR VERSION ● By Ilyes Ferchiou ●

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?
PARTAGER L'AMOUR D'OUTDOORS :
  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Shares
  • 9
    Shares

Ilyes Ferchiou2 Posts

DE LA TUNISIE ●●● Ilyes Ferchiou, ingénieur mécanique de formation et directeur d'usine de métier : "Ma passion envers la nature et le sport m'a poussé à m'orienter vers l'associatif et y travailler pour promouvoir l'écotourisme auprès des populations. Passionné de randonnée, trek et campings, je ne rate aucune occasion pour m'évader dans les bras de la nature."

0 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Don't have account. Register

Lost Password

Register

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench